retour

2023 : engagements et axes stratégiques

30 janvier 2024

En dépit des tensions économiques mondiales et des incertitudes persistantes, touchant tous secteurs d’activité confondus en 2023, nous avons su saisir des opportunités d'investissement et maintenir notre dynamique de développement.

Oryx Energies a réalisé une performance notable, allant au-delà des objectifs de son plan Oryzon 2025. Parmi les faits marquants de l'année 2023, deux projets d’envergure réalisés avec succès au Sénégal : la construction d’un terminal pétrolier à Bargny et l'acquisition de l'activité de gaz de pétrole liquéfiés (GPL) de Puma Energy, qui présente un fort potentiel de croissance. Notre division négoce a enregistré d’excellents résultats. Nos équipes opérationnelles d’aval pétrolier ont, quant à elles, fait preuve de résilience face à la pression macroéconomique et financière sur les marchés.

AOG a regroupé ses différents investissements au sein d’une seule unité de gestion (« investment office »), avec pour objectif de consolider tous ses placements directs et indirects. Malgré une conjoncture difficile, nos différents portefeuilles ont continué à se développer comme le prévoit notre plan stratégique. Suite à la chute des marchés boursiers en 2022, de solides performances relatives et absolues ont été enregistrées en 2023. Toutefois, les valeurs des actifs immobiliers en particulier continuent d’être impactées par l'évaluation à valeur de marché. Dans le but de construire un portefeuille global et diversifié à long terme, nous avons poursuivi nos investissements dans le private equity et avons obtenu des facilités de crédit pour mettre notre capital à profit de manière efficiente. 

Jean-Claude Gandur

Oryx Energies (« OESA ») : une performance solide

2023

OESA a réalisé une performance solide en 2023, surpassant les objectifs annuels fixés par le plan Oryzon 2025. Deux projets d’envergure ont été réalisés avec succès au Sénégal. Premièrement, la construction d’un terminal pétrolier de 111'500 m3 à Bargny, opérationnel en 2024. Notre portefeuille d’activités a également été diversifié, par l’acquisition de l’activité de gaz de pétrole liquéfiés (GPL) de Puma Energy.

Ces projets témoignent de la résilience et la force de notre modèle d’affaires agile, même face à un contexte géopolitique et macroéconomique aussi instable que volatile.

En ces temps mouvementés, le continent africain a dû faire face à la hausse des prix de l’énergie, à l’inflation, à l’importante pression du marché des changes et à l’accès restreint aux devises internationales clés.

De surcroît, les politiques monétaires restrictives et la hausse des taux d'intérêt sont un défi supplémentaire pour de nombreux gouvernements.

Dans ce contexte, la division négoce a tout de même réalisé d’excellents résultats. L’équipe d’Afrique de l’Ouest a enregistré sa meilleure performance absolue. Les résultats nets de l’équipe d’Afrique de l’Est ont presque égalé leur record de 2022. L’activité pétrole brut a également réalisé l’une de ses meilleures années. 

La division aval s’est maintenue en atteignant plus de 95% de son EBITDA cible, malgré un contexte macroéconomique et financier complexe. Ces facteurs externes ont eu un fort impact sur les coûts financiers, ainsi que sur les volumes, incitant le groupe à rationaliser certaines activités et à préserver ses filiales contre d’éventuelles dévaluations de leur monnaie. Cette division a aussi subi une pression sur les marges des distributeurs, mais elle est parvenue à retarder l’ajustement des prix domestiques pour diminuer l’impact sur les ménages de cette hausse internationale des prix de l’énergie.

OESA s’est assuré des lignes de crédit supplémentaires d’un ensemble de banques pour soutenir ses activités de négoce. L’année a été marquée par le lancement réussi d’une nouvelle facilité de crédit « revolving », dont la clôture est prévue au début de l’année 2024. La division aval a augmenté ses lignes de crédit d’environ 40%. Le nombre croissant d’acteurs africains parmi les banques partenaires du groupe confirme le soutien continu de la communauté bancaire à ses activités d’approvisionnement et de distribution.

Dans un environnement où la liquidité en devises est limitée et où les taux d’emprunt augmentent, au même titre que le contrôle des risques de crédit, notamment le risque souverain, OESA maintient son attention sur la gestion des défis liés à ses activités et à ses finances.

En 2023, OESA a intensifié son engagement en matière de responsabilité sociale et environnementale, notamment en installant des panneaux solaires dans ses stations-services et sites industriels, également en calculant désormais les émissions de gaz à effet de serre (Scopes 1 et 2) et en publiant les premières newsletters « ESG Inside ».

En dépit des incertitudes économiques et financières ayant entraîné une baisse des ventes dans plusieurs pays, la division aval s’est montrée résiliente en dépassant son EBIT cible. En revanche, comme en 2022, son résultat net a été significativement impacté par les pertes sur le marché des devises et l’augmentation des charges financières.

La ligne de business B2C a maintenu ses objectifs stratégiques à long terme malgré la conjoncture difficile. Les programmes de formation continue ont été menés à bien et le réseau de stations-services s’est étendu avec plus de 360 nouveaux sites. De plus, l’activité de vente au détail hors carburant a également connu une expansion grâce à des partenariats à long terme avec des marques bien établies. Dans ce sens, nous prévoyons d’étendre nos activités sur de nouvelles zones géographiques en 2024. Enfin, nos programmes clients ont remporté un vif succès, renforçant ainsi la confiance en notre marque et notre réputation.

Les ventes de gaz de pétrole liquéfiés (GPL) poursuivent leur progression sur nos marchés comme au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, en Afrique du Sud et en Tanzanie, avec une croissance particulièrement forte dans ces deux derniers pays. Toutefois, notre activité GPL au Bénin a été impactée par divers facteurs externes.

En 2023, nous avons poursuivi notre plan stratégique de développement avec les acquisitions de VGas à Zanzibar et de Puma Energy au Sénégal. La croissance continue des ventes et la bonne maîtrise de l’activité nous ont permis de renforcer notre position de leader sur le marché du GPL en Afrique subsaharienne.

L’activité des lubrifiants a enregistré de meilleurs résultats que l’année précédente, surpassant ainsi toutes les attentes d’’OESA. Cette activité se distingue par sa dynamique soutenue grâce à nos investissements constants dans son développement, ainsi que notre maîtrise de ce marché complexe où les attentes des clients et des régulateurs sont élevées. D’autre part, la refonte de l'identité visuelle de notre gamme de produits et de leur emballage a eu un réel impact positif sur notre activité. Compte tenu de ces tendances d’évolution positive, nous sommes confiants et abordons l’année 2024 avec assurance, malgré les incertitudes liées au marché global et l’évolution du prix des matières premières.

En Afrique de l’Ouest, l’activité B2B s’est développée conformément aux attentes. Dans la plupart des pays de l’Afrique de l’Est en revanche, les activités ont été réduites en raison de contraintes liées à la disponibilité des devises étrangères et à la dévaluation des monnaies locales. Le second semestre de l’année a montré des signes de reprise économique en Afrique de l’Est, offrant ainsi une perspective positive pour l'année 2024 sur les deux côtés du continent africain.

L’activité de négoce a réalisé des résultats solides malgré le manque de liquidité et de financement. L’évolution est constante et le portefeuille a acquis de nouveaux marchés avec une marge intégrée saine. 

  • L’activité de négoce en Afrique de l’Est a étendu sa présence en se développant en Afrique du Sud. Le volume des opérations de transit a augmenté permettant ainsi au portefeuille d'atteindre son meilleur résultat annuel, compensant les difficultés rencontrées au niveau des filiales.
  • Les résultats de l’activité de négoce en Afrique de l’Ouest se révèlent être excellents. La bonne gestion du portefeuille a permis de maximiser la rentabilité malgré les défis liés à la structure du marché. Le nouveau projet contracté en Mauritanie est très prometteur et pourrait être répliqué à l’avenir.

Les activités de soutage ont été affectées au cours du second semestre 2023 en raison d'une forte concurrence et de la structure du marché. La division cargo, quant à elle, a maintenu sa rentabilité avec deux cales sèches achevées.

Les résultats de l’activité de pétrole brut sont satisfaisants, avec une activité très dynamique au Soudan du Sud.

Les objectifs de l’année 2023 ont été dépassés. Nous avons confiance en la solidité du modèle d'affaires d'OESA et de son organisation, qui, combinés à un programme d'investissement ambitieux, continueront à générer de la valeur pour les parties prenantes.


AOG Investissements : vision stratégique globale

2023

En 2023, AOG a regroupé ses différents investissements au sein d'une entité de gestion unique, chargée de consolider l’ensemble de ses placements directs et indirects. L‘objectif principal est de préserver et d'accroître notre capital tout en générant des rendements et en conservant suffisamment de liquidités pour financer les dividendes annuels prévus. Notre portefeuille immobilier direct, d'une valeur de 274 millions de dollars, continue de se développer conformément à notre plan stratégique. Toutefois, il a subi cette année une réévaluation de sa valeur à la baisse principalement en raison de l'augmentation des taux d'intérêt sur différents marchés.

  • En France, tous les lots résidentiels de Beaupassage à Paris ont été vendus, et nos surfaces commerciales sont louées à différents acteurs. Compte tenu des conditions de marché actuellement défavorables, la vente de ces surfaces commerciales est repoussée à 2025. Suite à la cession, en 2022, de la majorité des parts d'AOG (70%) dans le projet Pointe Amont-Ile Seguin à Boulogne-Billancourt (Grand Paris) à Ardian Real Estate, la construction est en cours et une campagne de commercialisation est prévue courant 2024. Ce projet devrait être achevé en 2027.
  • À Londres, nos biens immobiliers sont pratiquement tous loués, assurant des revenus locatifs et un flux de trésorerie stable.
  • En Espagne, les travaux de construction du projet Orchideas respectent les délais impartis et plus de 73 % des surfaces à vendre ont déjà trouvé preneur. La livraison est prévue pour 2024.

Notre portefeuille de private equity de 44 millions de dollars continue de mûrir et nous avons distribué les produits de cession conformément aux stratégies des fonds.

Les deux nouveaux engagements contractés en 2022 ont été appelés à hauteur de 47 % et contribuent déjà à un TRI positif.

Notre portefeuille de 65 millions de dollars, investi dans des sociétés d'investissement immobilier américaines (REITs), a récupéré une partie des pertes subies en bourse en 2022 et a enregistré des performances satisfaisantes depuis le début de l'année, malgré un contexte de hausse significative des taux d'intérêt et d'incertitudes macroéconomiques persistantes.

Notre portefeuille d'infrastructure, d'une valeur de 30 millions de dollars, est composé d'un fonds international d'actions cotées et d'un partenariat coté. Ce portefeuille fournit à long terme des liquidités supplémentaires grâce à la cotation des titres et propose un rendement en dividendes attractif.

Notre Portefeuille de Dotation de 232 millions de dollars a réussi à récupérer une partie des pertes subies en 2022 et devrait clôturer l'année avec une performance positive satisfaisante. Ceci, malgré un contexte marqué par une intensification des risques géopolitiques, une inflation importante, un ralentissement de la croissance économique et des perspectives baissières dans certaines zones géographiques clés à l’échelle mondiale.

Notre Portefeuille Dynamique de 6 millions de dollars continue d'être entièrement investi dans un fonds de dette alternative qui finance principalement des PME par l'intermédiaire d'une plateforme externe. Cet investissement continue d'être très performant et surpasse la majorité des indices de crédit. 

Notre Portefeuille Historique de 29 millions de dollars, composé d'anciens engagements de private equity, a continué de gagner en maturité et à fournir des liquidités supplémentaires grâce la cession de parts.

Nous sommes résolument optimistes pour nos portefeuilles à moyen et long terme. Nous positionnons AOG de manière stratégique afin de bâtir des portefeuilles matures axés sur une croissance à long terme.

Nous prévoyons de renouveler les facilités de crédit existantes et d'en obtenir de nouvelles, ce qui nous permettra d’utiliser au mieux notre capital et d'être davantage réactifs lorsque des opportunités d'investissement se présenteront.


2024 : perspectives

2023

Face à des défis persistants, nous faisons face à une série d’incertitudes.

Néanmoins, nous restons déterminés à développer nos axes stratégiques, accompagnés de partenariats solides, dans le but de soutenir les infrastructures locales et favoriser le développement économique régional.

Je saisis cette occasion pour exprimer ma gratitude à nos clients, partenaires et fournisseurs pour leur engagement et leur coopération continus. Je souhaite tout particulièrement remercier chacun des employés d'AOG pour leur persévérance et la vitalité de leur soutien tout au long de l’année.

Jean Claude Gandur
Président, AOG 

AOG-Revue-2023-Final.pdf